Ca gaz

Lien vers l’article

Le gaz lacrymogène CS, inoffensif, vraiment ?

Depuis des mois, une guerre est menée, celle de la vérité.
C’est pour cela qu’une grande interrogation est née avec l’acte 18 à Paris par le grand nombre d’hospitalisations pour des détresses respiratoires, des troubles digestifs graves, des céphalés (maux de têtes) puissants.
Souvent, nous avons entendu que toutes les armes utilisées dans le maintien de l’ordre étaient inoffensives et pourtant:
_ Yeux crevés,
_ mains arrachées,
_ fractures de la face,
ont été légions.
Il était donc nécessaire de se pencher vers un autre ennemi au bruit de souffle, celui qui mousse en brûlant, créant une fumée blanchâtre aux effets dévastateurs et dont on parle peu sauf depuis une semaine, c’est à dire depuis l’acte 18.

Que peut donc bien contenir cette fumée si inoffensive dont “la formule n’a pas changé depuis sa création” Mr.Nunez ?
En toute logique il était bon de ce pencher sur ce fameux gaz CS de son petit nom le 2-Chlorobenzylidène malonitrile.

Sa formule: ClC6H4CH=C(CN)2 donne plusieurs indications:
_ Qu’il est acide
_ Corrosif
_ Qu’il contient du chlore
_ Qu’il contient du malononitrile

Le malononitrile c’est quoi ?

c’est cette molécule le malonitrile de formule CH2(CN)2, elle contient deux choses:
_ De l’hydrogène ce qui donne son acidité,
_ le nitrile (qui est une molécule, un cas épineux , complètement ahurissante quand on connait son origine.)Vu comme ça, on dirait du chinois, tant de formules pour pas grand chose, c’est inoffensif après tout !

Pourtant, le nitrile est lui tout sauf innocent, même si le chlore contenu est déjà une grande cause de nos maux suite à une exposition au gaz CS.

En y regardant de plus près, pourtant, c’est quoi le nitrile ?

Et bien de sa formule -C≡N, Le nitrile c’est simplement une composition de cyanure d’hydrogène:

de formule H-C≡N, oui oui, vous avez bien lu, du CYANURE:

Mieux encore, le cyanure d’hydrogène a été tristement connu dans les époques les plus sombres car, il est l’ingrédient principal du ZYKLON B (gaz utilisé dans les chambres à gaz nazies).

Une interrogation ce pose car, une grenade lacrymogène classique contient une dose de ces molécules 2000 fois inférieur à la dose létal certes mais, il a été révélé dans plusieurs articles que les blindés contenaient une arme “secrète” pas si secrète que ça contenant le même gaz CS équivalent à 200 grenades lacrymogènes classique.

Un question simple peut du coup logiquement se poser:
Si une grenade classique est inférieure à 2000 fois la dose létale combien de fois la dose létale existe dans ce concentré de 200 grenades ?

Le calcul pourrait être:

2000/200=10

C’est ici que l’aberration naît, qu’elle expliquerai le grand nombres de cas d’hospitalisations de symptômes très graves, la concentration du gaz contenu dans les chars ne serait que 10 fois inférieur à une dose létal.

Une étude de 1972 (en pièce jointe) existe sur le gaz CS, étude réalisée sur des cobayes (animaux), il s’avère létal dans des concentrations élevés, les composants sont même cancérigènes, une vrai arme inoffensive ne trouvez-vous pas ?
Étude:

https://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1111/j.1476-5381.1972.tb07293.x?fbclid=IwAR11pZoc2fCpjXrjxLRzI_-2HVbYqRl70rmN8pxeJHRGReBssxSfnvqLuw8

Image connexe:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *