Montpellier

SAUVAGERIE POLICIÈRE À MONTPELLIER POUR L'ACTE 30 DES GILETS JAUNESLes policiers ont fait preuve d'une extrême brutalité ce samedi à Montpellier pour l'acte 30 des gilets jaunes.La préfecture de l'Hérault ment éhontement en affirmant à l'Express qu'il « n'a pas été fait usage de lanceur de balle de défense (LBD) » : plusieurs personnes ont été blessées par des LBD et au moins une a été touchée à l'œil par un projectile policier, vraisemblablement une grenade de désencerclement, avant d'être matraquée puis prise en charge par les pompiers.Au moins une personne a été longuement inconsciente, une autre gisait au sol face contre terre, dans son sang. Le gaz lacrymogène a entraîné plusieurs malaises respiratoires, y compris chez des badauds. Par ailleurs, on compterait une quinzaine d'interpellations, dont Dylan, gilet jaune de 18 éborgné par une grenade policière le 1er mai à Montpellier.Contrairement à une rumeur qui s'est répandue, les policiers n'ont tué personne aujourd'hui à Montpellier. Selon nos informations, une personne blessée par les policiers est devenue inconsciente, et c'est ce qui aurait déclenché ce malentendu.Nous publierons bientôt un récit plus complet des évènements.

Gepostet von Montpellier Poing Info am Samstag, 8. Juni 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *