Archives de catégorie : Informations

Douche portative 6 Litres Eurofeu GS 006 EDP.

Cette douche portative a plusieurs fonctions, elle sert pour éteindre les petits incendies, calmer les brûlures et est un décontaminant chimique.
Elle contient 5,75 Litres d’eau et 0,25 litre d’agent aseptisant (j’avoue qu’ils se sont surpassés là).
Quel est donc cet agent aseptisant ? il s’agit de chlorure de benzalkonium. Le chlorure de benzalkonium est un ammonium quaternaire utilisé depuis de nombreuses années en tant que surfactant et antiseptique/désinfectant. Il est connu pour ses propriétés bactéricides à des concentrations faibles (habituellement entre 0,1 et 0,2%) sur un large spectre de bactéries Gram-positives et Gram-négatives.

Le chlorure de benzalkonium élimine (diminution de 5 log) Staphylococcus aureus et les streptocoques bêta-hémolytiques (p.ex. Streptococcus pyogenes) en 1 minute, ainsi que Pseudomonas aeruginosa en 5 minutes.

Le Chlorure de benzalkonium possède également une activité spermicide. Le principe actif provoque la rupture de la membrane du spermatozoïde. Sur le plan physiologique, la destruction du spermatozoïde s’effectue en deux temps : d’abord destruction du flagelle, puis éclatement de la tête. Il n’y a pas de modification de la flore saprophyte : le bacille de Döderlein est respecté.

Pour la modique somme de 298,80 euros une solution contre les brûlures thermique et chimique avec un bon mal au gonades (humour).
Chaque solution a son problème !

sources:

Fiche technique de la douche portative.

https://www.monextincteur.fr/extincteur-douche-portative/douche-portative-6-litres-eurofeu-gs-006-edp.html?search_query=Douche+portative+6+Litres+Eurofeu+GS+006+EDP&results=1

Chlorure de benzalkonium.
https://www.vidal.fr/substances/525/benzalkonium_chlorure/

 

DESCRIPTION DU PRODUIT Douche de sécurité 6 Litres Antiseptique – Extincteur Vert

L’extincteur vert douche de 6 Litres protège:

Découvrez la douche portative de secourisme servant à rincer et neutraliser une substance caustique, refroidir une brûlure thermique, ainsi qu’éteindre le feu sur un être vivant. Le temps minimum de refroidissement d’une brûlure est de 15 minutes.  Ce type de douche de sécurité est fortement recommandée sur des chantiers ou des lieux de travail qui présentent des risques de projections d’éléments ou produits qui peuvent être dangereux pour la santé.

Cet extincteur douche de sécurité a une contenance de 6 litres, il est livré rempli. L’eau contenu dedans devra être conservée à une température comprise entre 5°C et 60°C. Puis pour être parfaitement efficace, l’eau devra être changée tous les 6 mois.

Extincteur livré avec fixation murale, notice d’installation et d’utilisation

POUR PROTÉGER QUOI ? Rincer et neutraliser une substance caustique, refroidir une brûlure thermique, éteindre le feu sur un être vivant.

LES CERTIFICATIONS Normes Françaises, CE, Marine, CNPP, BS, Apragaz, Origine France Garantie

COMMENT L’ENTRETENIR, OBLIGATIONS

Vous êtes un professionnel: Tous les ans à date anniversaire de la mise en service + Recharge tous les 6 mois

Vous êtes un particulier: Vous n’avez pas d’obligations mais il est préférable de faire vérifier vos appareils au moins une fois par ans.

Chlorure de Benzalkonium 50%

Propriétés : le Chlorure de Benzalkonium est un agent de surface cationique de la famille des ammoniums quaternaires. 

Il s’agit d’une solution aqueuse facilement soluble dans l’Eau, l’Ethanol et l’Acétone.

Il élimine l’origine du verdissement dû aux mousses, algues et lichens sur la plupart des matériaux de construction. En plus de son action curative, il permet aussi de prévenir l’apparition de mousses, lichens, et algues sur les matériaux mal exposés.

  • Action préventive et curative.
  • Utilisable sur la plupart des matériaux.
  • Solution aqueuse hydrosoluble.
  • Protection longue durée.
  • S’utilise avec un pulvérisateur ou un arrosoir.
  • Produit biocide (TP2/10) : utilisez les biocides avec précaution ; avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

Formule brute : C21H38NCl           = 21 atomes de Carbone, 38 d’Hydrogène, 1 d’Azote et 1 de Chlore

Origine : Espagne

Pureté : 50%

Numéro Cas : 68424-85-1

Numéro CE : 270-325-2

Synonymes (liste non exhaustive) : chlorure d’alkyldiméthylbenzylammonium, ADBAC (acronyme), chlorure de N-alkyle N,N-Diméthyle benzylammonium, chlorure d’alkylebenzyldiméthylammonium

Caractéristiques :

PHYSIQUES

Caractéristiques Spécifications
Aspect Liquide limpide et visqueux
Couleur
Couleur (APHA)
Incolore
8 (max 100)
Odeur Légère odeur d’amande amère
pH (solution à 5%)
pH (solution à 10%)
6.0 – 9.0
7,4
Point de fusion 0°C
Point initial d’ébullition 107°C
Densité relative 0.975 – 0,995 à 20°C
Indice de réfraction 1.42 à 20°C
Solubilité Soluble dans l’eau, l’éthanol et l’acétone.
Presque insoluble dans l’éther
Pression de vapeur 23 mbar à 20°C
Viscosité 74 cSt à 40°C

CHIMIQUES

Propriétés Unités Méthodes Mini Maxi
Matière active % Poids KCSA 003 48 51
Amines libres % Poids KCSA 143 0.5
pH (sol 5%) KCSA 014 6 9

Conseils d’emploi : pour une utilisation en tant qu’agent anti-mousse

1.   Diluer 500ml de Chlorure de Benzalkonium dans 6L (soit un dosage à 4% de matière active) d’eau et appliquer sur 12,5 à 25 m².

2.   Préférer de l’eau tiède pour faciliter la dilution du produit (30- 60 secondes). Une dilution dans de l’eau froide pourra nécessiter 2 à 3 minutes.

3.   Appliquer soit à l’arrosoir avec pomme d’arrosage soit au pulvérisateur : appliquer le produit dilué de façon à bien imprégner la surface à traiter (6L d’eau pour traiter au maximum 25m²).

CONDUITES A TENIR MANIFESTATIONS

AVANT LA  MANIFESTATION 

Retirer: Bijoux, Lentilles de contacts, vernis à ongles, maquillage

Eviter: Rasage, épilation (au moins depuis 48h), tabac, alcool. L’application de crème hydratante (visage et corps).

INSCRIRE SUR VOTRE AVANT-BRAS GAUCHE (au marqueur !) :  NOM, Prénom. Coordonnées avocat. Coordonnées de la personne à prévenir en cas d’accident. Groupe rhésus sanguin.

 PENDANT LA MANIFESTATION

AVOIR SUR SOI : Pièce d’identité. Sucres /barres de céréales, eau Si possible : Copie carnet de vaccination ou juste date dernier rappel Tétanos ; noter sur un papier allergies médicamenteuses + traitement personnel

EQUIPEMENTS DE PROTECTIONS INDIVIDUELS :
ØCasques.
ØMasques à cartouche(s) FFP3B (à défaut 2B ou B ).
ØLunettes de protection bricolage étanches ( pas de lunettes de natation le verre n’est pas prévu pour les chocs, risque perforation des yeux).
ØChaussures type sécurité montantes (ou randonnée, etc..).
ØVêtements épais (si les températures le permettent),éviter les vêtements synthétiques très inflammables .
ØProtections auditives.

RISQUES POTENTIELS (principaux) :
ØMouvement de foules.
ØGazage.
ØFlash Ball.
ØGrenades désencerclement.
ØExplosion.
ØFeu.
ØCoups avec objets contendants.

CONDUITE A TENIR :
ØToujours rester avec votre groupe.
ØRepérer durant vos déplacements des «  issues de secours ».
ØNe pas s’affoler, éviter de courir, être vigilant.
ØAider à établir un périmètre de sécurité en cas d’accident à la personne. Avertir les Soignants en cas d’accident = crier «  MEDIC » en levant les 2 bras.

CONDUITE A TENIR INTOXICATION APRES INHALATION DE GAZ LACRYMOGENES

Si vous avez les symptômes suivants :
 
YEUX : rouges, larmoyants, gonflements des paupières, conjonctivites, troubles de la vision, douleur face à une source lumineuse.

VOIES RESPIRATOIRES : gènes respiratoires, difficultés à respirer, toux répétées, irritations des narines, irritation de la gorge, douleur thoracique, crachats type bronchite ; sensation de «  poumons en feu » essoufflement, traces de sang crachats ou mouchage .

PEAU : irritation, rougeur, sensation de brûlure.

APPAREIL DIGESTIF : nausées +/-, vomissements +/-, perte d’appétit, diarrhées, douleurs abdominales, traces de sang dans les selles.

APPAREIL CARDIO VASCULAIRE : grosse fatigue, baisse ou augmentation du rythme cardiaque, baisse ou hausse de la tension artérielle, douleur du thorax ou irradiant dans le bras gauche.

APPAREIL URINAIRE : urines colorées en «  rouge », douleurs reins(type poignard).

AUTRES : maux de tête, jambes lourdes, fatigue générale, vertiges, tremblements, confusion, troubles de l’équilibre, troubles de la parole, convulsions, règles hémorragiques, perturbation des cycles, pertes sanguinolentes pour les femmes ménopausées.


CONSULTEZ EN URGENCE
en appelant le 15, le 18 ou le 112
  (message enregistré)
 


DECRIVEZ VOTRE ETAT DE SANTE EN EXPLIQUANT QUE VOUS AVEZ RESPIRE DU GAZ LACRYMOGENE
 
DEMANDER – INSISTER POUR AVOIR UNE ANALYSE TOXICOLOGIQUE SANGUINE ET URINAIRE :
NFS-Plaquettes, Bilan Rénal, Bilan Hépato-pancréatique, Ionogramme, Bilan thyroïdien, Vit B12, Vit D, Bilan urinaire, Taux de Thiocyanates plasmatiques et urinaire.

CONDUITES A TENIR EN CAS D’ARRESTATION


Ne décliner que votre identité et votre lieu de résidence.

NE RIEN DIRE DE PLUS


Demander à téléphoner à votre avocat.

Vous avez aussi  le droit de téléphoner à l’un de vos proches (ascendants, descendants, employeur etc…)

 
Demander à être vu par un médecin

= certificat médical délivré à l’issue de la consultation afin de :
Faire constater des blessures potentielles .
Si absence de blessures visibles, dites que vous êtes choqué psychologiquement.
Si vous avez une maladie  en cours, faites le écrire.


Ne signez rien sans la présence de votre avocat.
 

REFUSER LA COMPARUTION IMMÉDIATE

Protection contre les gaz

EQUIPEMENTS DE PROTECTION

Le gaz lacrymogène est en réalité un ensemble de particules solides en suspension. Le diamètre moyen est de 8 microns, plus gros que les 3 microns de la plupart des filtres à particules, donc un filtre A-P3 est suffisant pour protéger les voies respiratoires.

Pour vérifier si le masque est bien ajusté, bloquez l’entrée d’air où se trouve le filtre avec la main et vérifiez si vous arrivez à respirer : si c’est le cas, de l’air passe par les côtés et le masque n’est pas bien ajusté.

Résultat de recherche d'images pour "lunettes chantier étanches""

Les lunettes doivent être étanches, pour éviter la pénétration des particules solides. Cependant, il vaut mieux prendre des lunettes résistantes aux chocs (risques de tirs de LBD), les lunettes de piscine peuvent occasionner des dégâts en se brisant.

film étirable manuel cast 15 microns 300 m x 450 mm

Pour se protéger de la pénétration cutanée, certains utilisent du film plastique, ou mettent des gants et des vêtements étanches…

ETEINDRE LES PALETS

Technique à l’eau
Technique du piège à lacrymos
Technique du plot de chantier
Les tablettes Campden recommandées dans ce documentaire…

APRES EXPOSITION

Après exposition, il est important de bien prendre une douche FROIDE pour éviter d’ouvrir les pores de la peau et de faire entrer les molécules.
Les vêtements doivent être retirés le plus vite possible puis isolés ou lavés. Dans le cas d’enfants en bas âge, il peut être utile de les retirer immédiatement et de mettre une couverture de survie. Il faut réduire autant que possible l’exposition en enlevant les vêtements contaminés pouvant entrer en contact avec l’enfant, y compris des adultes se trouvant à proximité.

PRODUITS POST EXPOSITION

ETUDE AXEE SUR LES PROJECTIONS OCULAIRES ET CUTANEES

Nous ne préconisons l’utilisation d’aucun de ces produits, nous ne faisons que recenser les produits déjà utilisés, conseillés par certains ou existants.

Le CS est plus irritant à forte température, et ne peut irriter qu’en présence d’eau (humidité, sueur…). Les soldats américains utilisent une technique de décontamination consistant à sécher au maximum la zone exposée puis à appliquer du décontaminant à sec, et à le laver.

Sur le terrain, de nombreuses techniques ont été développées, voici leurs avantages et leurs inconvénients. Nous ne préconisons l’utilisation d’aucun de ces produits, et tous les médicaments ou dispositifs médicaux sont à prendre en présence d’un médecin uniquement.

  • Suite à une exposition au gaz lacrymogènes, un lavage /rinçage l’utilisation en présence d’un médecin d’un mélange Gaviscon® ou Maalox® avec de l’eau permettra d’atténuer la sensation de brûlure cutanée et buccale et d’empêcher la pénétration du produit. Une lingette nettoyante sans alcool peut être utilisée afin de retirer un maximum de produit sur la peau. Cependant, en cas d’excès, ces produits sont irritants.
  • L’utilisation de Dacryosérum® en présence d’un médecin ne servira qu’à dissoudre le produit dans le globe oculaire, mais en aucun cas n’empêchera sa pénétration.
  • Si rinçage par de l’eau simple, elle doit être froide afin d’éviter une ouverture des pores ce qui favoriserait la pénétration accélérée du produit. Il convient de frotter la peau sans l’irriter. Cette action est à effectuer en fin de journée. Ne pas utiliser de savon dans un premier temps. En profiter pour bien se rincer la bouche et la gorge (par gargarismes) et les yeux. Rincer abondamment aussi les cheveux avant l’utilisation d’un shampoing doux.
  • Les lavages oculaires et cutanés par de la Diphotérine® en présence d’un médecin, solution aqueuse contenant des sels amphotères sont par certains conseillés et par d’autres récusés. Deux écoles s’affrontent car selon certains spécialistes en hygiène industrielle et certains chimistes, ce produit à pH neutre ne contient pas de produits particuliers ou spéciaux pouvant prouver son utilité.

CONSEILS ALIMENTAIRES POST-CYANURE

Pour se prémunir des risques dûs à l’exposition à des doses de cyanure par le métabolisme du gaz CS, André Picot nous a donné des conseils alimentaires

Les éléments ci-dessous sont utilisés en grande quantité par le corps pour se débarrasser du cyanure produit par la métabolisation du gaz CS, ce qui induit à terme carences et fatigue. Nous avons complété la liste initiale des aliments recommandés. Vous pouvez récupérer ces éléments par un moyen simple et naturel : l’alimentation :

SOUFRE : persil, radis, poireaux, haricots en grain, lentilles tous les aliments contenant du soufre naturel ail, oignon, échalote, ciboulette, choux, navets, eau du robinet, eau minérales : Contrex, Courmayeur, Hépar, San Pellegrino, Rozana (sulfates), vins (sulfites)…

B12 : foie de veau de bonne qualité (sans hormones) viande, lait, rognons, levure de bière, algues comestibles, huile foie de morue.( Par ordre d’importance en apport : foie, caviar, maquereau, huitres, hareng, bœuf, truite, thon, bar, emmental, camembert, œuf, carrelet, fromage blanc frais.

COBALT : complément alimentaires cobalt en magasin bio

De plus, comme après manifestation vous présentez souvent une fatigue extrême pendant plusieurs jours, il peut être utile de suivre ces recommandations alimentaires :

ZINC ET SELENIUM (anti-fatigue) : brocolis, noisettes, noix, amandes, chocolat, huitres, germes de blé grillés, foie de veau, bœuf braisé, shiitakes séchés (champignons), graines de courges grillées ou rôties au four, crabe, lentilles, bœuf haché tartare ou saignant

Diarrhées et troubles digestifs

En modèle animal, l’exposition au cyanure provoque des diarrhées pendant les jours qui suivent (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21791173 ).

Lors d’intoxications alimentaires impliquant du cyanure, notamment dans le cas de consommation de manioc contenant de forts taux de cyanure, il a été clairement montré que des symptômes de type nausées, vomissements, douleurs abdominales et diarrhées apparaissaient (Sources : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30946738 , https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30766741 ). Cela se produit aussi aux Etats-Unis lorsque des enfants mangent accidentellement des fruits de plantes ornementales contenant du cyanure : nausées, vomissements, diarrhées suite à une légère intoxication au cyanure (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28421827 ).

Cependant, les mécanismes à l’origine de ces symptômes sont encore très méconnus. Il pourrait grossièrement s’agir d’une action inhibitrice sur les enzymes digestives (Sources : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3245117, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2788818 ).

OEIL ET GAZ TOXIQUES

De la clinique de la vision

Les gaz lacrymogenes sont des toxiques de la surface oculaire

Substance chimique irritante
Utilisés en spray ou en grenade, ces gaz contiennent des substances chimiques irritantes à la fois pour les yeux, les glandes lacrymales, les voies respiratoires et la peau. Ils n’ont pas vocation à être dangereux. Cependant, dans certaines situations particulières (espace confiné, volume de gaz reçu important, personne allergique ou malade, etc.), ils peuvent entraîner la nécrose de certains tissus, des œdèmes, voire exceptionnellement le décès. A la sortie du spray; La lacrymation provoquée est notée dans de nombreuses conditions  En réalité, le gaz lacrymogène n’est pas un gaz. Les composants chimiques qui produisent l’épanchement lacrymal sont des agents irritants que l’on peut conditionner aussi bien sous forme de vapeur que de gel ou de liquide. Les bombes lacrymogènes disponibles sont de différentes tailles. Les 2 principes actifs utilisés sont le C.S et l’O.C (poivre) dit bombe au poivre ou spray au poivre.

L’aérosol lacrymogène ou bombe anti-agression est l’une des meilleures armes d’auto-défense étant donné de son efficacité rapide et surtout le maintien d’une certaine distance de sécurité par rapport à l’éventuel agresseur.Les emplois sont aussi bien la défense individuelle contre une agression inopinée que dans le cadre d’une action de groupe comme par exemple une dispersion de foule.

La gazeuse lacrymogène ou spray de défense est une arme de défense légale, libre à la vente mais interdite de port et transport.

le gaz est très condensé et parfois encore sous forme dense. Il est d’autant plus dangereux que distribué de très près. De plus, des doutes existent sur leurs effets à long terme (pneumopathie chronique, malformations des bébés dont la mère a reçu de tels gaz pendant sa grossesse, etc.).

Si le but est de faire pleurer la conséquence c’est de rendre la situation insupportable et donc d’obliger l’assaillant à reculer, à se protéger et de fuir: c’est une mise hors situation d’attaque. C’est pourquoi le larmoiement est accompagné de douleurs, gènes, sensation de brûlure…

Que faire sur le moment ?
Il faut bien sûr s’éloigner au maximum de la source du gaz lacrymogène pour limiter l’exposition. Et que les yeux brûlent ou non, il ne faut surtout pas les frotter avec les mains car il est probable que du gaz se soit déposé sur la peau des mains, Une fois les mains savonnées et rincées, il faut rincer abondamment les yeux avec du sérum physiologique ou un produit de lavage oculaire ou en l’absence de l’un de ces produits, avec de l’eau tiède. Ce qui compte c’est la précocité du lavage, son abondance et l’éloignement de la source des gaz.

Attention si vous êtes l’utilisateur: apprenez à bien diriger le spray vers l’assaillant et pas contre vous, la cible ce sont les yeux de l’adversiare. Se placer ni triop près ni trop loin.A l’inverse pour éviter le flux il faut reculer et placer si possible un obstacle intermédiaire (masque…) Avec une grenade il faut s’éloigner car la diffusion gazeuse est impotrtante

Quand consulter ?
Rougeur oculaire, douleur, larmoiement et augmentation de la pression intra oculaire sont les signes classiques d’une exposition aux gaz lacrymogènes. Ils diminuent normalement au-delà d’une trentaine de minutes après l’exposition. Le mécanisme des lésions procède de l’irritation plus ou moins profonde et d’étendue variable de la couche superficielle de la cornée ainsi que de la conjonctive et des tissus proches. Le traitement est simple : collyre lubrifiant sans limite de dose et collyre antibiotique 3 à 6 gouttes par jour. Lorsque la douleur persiste ou qu’apparaît une baisse de la vision, il faut consulter un ophtalmologue en urgence si le tableau est plus important ou plus long. provoquant une (ulcération de la cornée ou une inflammation interne).

Des lunettes de protection, étanches, sont utiles en terme préventif. Mais elles restent imprégnées du toxique et il faut bien les laver après usage.

Perte de poids

Le métabolisme du cyanure implique une utilisation du soufre disponible dans l’organisme, et donc une perte de certains acides aminés pouvant entraîner une perte de poids.
Les thiocyanates ont une action sur la thyroïde, également impliquée dans la régulation du poids.

Chez les enfants exposés au cyanure au Congo, à travers une alimentation riche en manioc, on note clairement un retard de croissance expliqué notamment par le manque de disponibilité du soufre, utilisé pour détoxifier le cyanure (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10824211 ).

Ce mécanisme important dans la croissance pourrait également indiquer un métabolisme ralenti chez des personnes ayant terminé leur croissance mais ayant subi une intoxication au cyanure, d’autant plus que cela a été montré en modèle animal comme chez le rat où la disponibilité en soufre était déterminante dans la perte de poids (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/490674 ), le chien (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1445827 ), et même chez l’homme où la moitié des employés intoxiqués ont perdu du poids de façon importante (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3965790 ).

Dans un second temps, la thyroïde peut être affectée par le biais de la production de thiocyanates, et diminue la quantité de triiodothyronine responsable de la croissance et du métabolisme en général (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/11469509/ ).

Problèmes ophtalmologiques (yeux)

Le cyanure accidentellement projeté directement dans l’oeil provoque de lourds dégâts de décollement de la membrane, une inflammation de l’iris et une opacité du cristallin (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22710495 ). Le cyanure réagit avec les protéines de la lentille par une réaction de carbamylation (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22553530 ). Cette carbamylation est à l’origine de problèmes de vision tels que la cataracte (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11369851 ). Ceci a été confirmé par des techniques d’analyse modernes (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8168608 ).

L’aspirine pourrait être un remède contre ce phénomène car elle bloque la réaction de carbamylation des protéines solubles de la lentille (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3979467 ). L’ibuprofène est également un traitement potentiel (Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9380344 ).

ça tire

l’armement, parlons en.

Après avoir entendu un peu de tout sur l’armement, il était nécessaire de faire un point sur ce sujet pour éviter les mauvaises informations.
Beaucoup de manifestants ramassaient des pièces et se posaient beaucoup de questions, aussi, voici une présentation de ce que l’on peut trouver:

Les DPR (système de propulsion)

Il existe plusieurs types de DPR, les propulseurs en 40 ou 56 Millimètres qui ont des portées variables, de 50 mètres à 200 mètres et voici à quoi ils ressemblent :



Ces DPR ont pour fonction d’envoyer des grenades de 40 à 56 millimètres grâce à des armes d’un diamètre de 40 et 56 millimètres dont voici quelques modèles :



Mais aussi :


Ces armes et ces DPR ont pour fonction d’envoyer plusieurs types de projectiles, des grenades lacrymogènes mais aussi des grenades à effets combinés et/ou des balles de défense.

= GRENADES LACRYMOGÈNES:

Il existe plusieurs types de grenades lacrymogènes:

_ Les grenades à main.
Elles disposent d’ une goupille et sont lancées à courte distance après que le système de mise à feu ait été déclenché par le retrait de la goupille, les grenades de dés-encerclement en font partie voici un exemple:




_ Les grenades projetées sont quant à elles propulsées par les fameux DPR, voici des exemples avec leurs caractéristiques techniques:



GRENADE 40 MILLIMÈTRES



= GRENADES à EFFET COMBINÉS:

Les grenades à effets combinés ont plusieurs fonctions, de la dispersion de gaz au côté explosif et sonore, elles doivent être utilisées dans les cas de défense et non d’attaque, elles peuvent être à main ou projetées, parmi celles ci nous trouvons la fameuse GLIF4. Ci-dessous quelques modèles avec leurs caractéristiques:



POINT SUPPLÉMENTAIRE, LES BALLES DE DÉFENSE:
Les balles de défense ou LBD/FLASHBALL sont des projectiles ultra puissants causant d’énormes dégâts en cas de tir à la tête ou de courte distance, quelques fiches techniques sur le sujet: